pour une première

Mardi 26 janvier, 10h, Prémanon
Il neigeait, ça « caillait »..
Peu importe, je déballais mes livres pour la première fois.
Et je peux vous dire que « ça fait quelque chose »..

Voix de presse
A peine le temps d’ouvrir les portes que déjà Monique Henriet de la Voix du Jura arrivait pour me faire une belle pleine page dans l’édition du 28 janvier.
Une demie heure de déballage plus tard, j’organisais mes caisses par genre (jeunesse, BD, romans, classiques, VO, polar, SF).Puis Philippe Galland, de l’Indépendant, m’a rendu visite pour un joli coup de pouce dans l’édition du 28 janvier également.
J’ai eu aussi, ce jour-là, un entretien par téléphone avec Julien Vandelle, du Progrès, pour une mise en lumière de la librairie et du blog dans l’édition du lendemain.

De la lecture
Des lecteurs ? Peu pour ce premier jour. Rien d’alarmant cependant. J’ai tout de même réalisé 3 ventes.

Un premier bilan en demi-teinte
Il se peut que l’affichage n’ait pas été suffisant (dans chaque commerce). Il se peut que le temps aussi soit pour quelque chose.
J’attends mardi prochain pour voir ce qu’il en est de Prémanon et, selon les visites, revoir ma communication.

Jeudi 28 janvier, 10h, la Chaux du Dombief
Je suis arrivée plus détendue et plus confiante à mon second rendez-vous.
Je prenais mes marques et posais mon tableau noir « Librairie ambulante Chez Jeanne – ouvert » devant l’entrée.

Curiosité
Les premiers lecteurs ne se sont pas fait attendre.
La secrétaire de mairie, lectrice également, n’avait pas hésité à commencé « le bouche-à-oreille » et j’en ai récolté les fruits. Je l’en remercie.
J’ai ainsi échangé avec un employé communal autour du livre, de son prix en neuf, et de son désir de trouver des livres relatifs à la menuiserie.
Le président de l’association de bénévoles de la bibliothèque est également venu pour chercher des romans ou livres jeunesse « comme neuf ».

Je ne vous détaillerai pas chaque visite mais chacune m’a apportée le coeur à l’ouvrage et l’envie de poursuivre.

Je suis sortie de cette première semaine, de ce premier mois en couveuse, satisfaite d’avoir enfin osé. Franchir ce pas me paraissait périlleux. Aujourd’hui, je suis fière d’être bouquiniste – libraire bientôt (j’y tiens).

Cette entrée a été publiée dans Chez Jeanne, avec comme mot(s)-clef(s) . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>